Saint Viatre

 ben voilà, on y a été...et on y retournera. Chouette village, mais voyez plutôt.

Un site ami: Saint Viâtre

 

briques

et

bois

sont

courants

 

 

 

 

 

 

                                 dsc08339-1.jpg               dsc08338-1.jpg

                dsc08340.jpg

                                       dsc08341.jpg                       dsc08342.jpg

 

 

 

allons

voir

l'église

 

 

 

 

 

 

tiens

un clocher

tordu..

comme

à

saint

Outrille

un

clocher

torx.

c'est

original.

 

 

 

 

 

 

encore

une

drôle

de

bestiole.

ils

aimaient

ça

dans le

temps.

faire

peur...

 

 

 

on

arrive

sur

le

côté,

où nous

attend

un

caquetoire.

un abri

pour

caqueter

si vous

préferez.

 

vraiment

trés

beau.

 

 

 

 

 

 

 

 

belle

ossature

tout

de

courbes

faites.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

entrons.

 

 

 

porte

qui

monte

à la

tourelle

vue

à

l'extérieur.

 

 

 

 

 

 

 

épitaphe

de jean

Taillandier

qui décéda

le 20

janvier 1650,

et de sa

femme,

Marie

Garnier

qui décéda

en janvier

1651.

 

 

 

 

les murs

ont

été

enduits,

mais,

par

endroit

ils ont

laissé

la pierre

et les

fresques

d'origine.

 

 

 

 

une

ancienne

ouverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

des

bancs

style

ancien.

la chair

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

belle

piéce

de bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

autel

fort

joli

et

qui cache

la crypte.

 

 

 

 

 

 

 

pas

de

lumière

 

 

 

 

oups

photos

prises

en

aveugle.

 

 

 

ça

a

l'air

trés

petit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bouché

volontairement

ou

c'est

d'origine ??

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 un texte en Latin: j'essaye de la transcrire ici

Vere venerabilium Sancti Viatoris reliquiarum capsa ad christianorum populorum fovendam pietalem animaegne corporis impetrandam valetudinem hic diu religiosa cura.exposita fuit.

Si quelqu'un a une traduction...Merci à un de nos lecteurs (CB-FB) qui m'a aidé à corriger cette phrase et qui m'a donné sa traduction que voici:" La châsse des reliques vénérables de Saint Viatre a été exposée ici longtemps dans un soin religieux pour réchauffer la piété des peuples chrétiens et leur obtenir la santé de l'âme et du corps".

 

enfin

c'est

petit

et

bouché

de

partout.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

beaux

vitraux

retraçant

la vie

du

saint.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sculpture

sous

les

ogives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les

ogives.

c'est

pas

courant

de voir

ce style

de dessin.

 

 

des lions,

un casque..

mais on dirait

que

cela

recouvre

autre chose.

 

 

 

 

 

toujours

de

beaux

vitraux

bien

décorés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

surement

un

reliquaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un côté,

puis

l'autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

beau

plafond,

une

fenêtre

mais

pas

centrée.

 

 

 

fort

abimée,

cette

fresque.

 

 

 

 

allons

voir

le

retable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cartouche du haut à gauche: Saint Viâtre alors nommé Viator, garde les troupeaux de son père aux environs de Bourges vers le VI ième siécle.                       

cartouche du haut à droite: Saint Viâtre sollicite, auprés du père abbé Trigétius, son entrée dans un monastère prés de Bourges.

en bas: Deux fréres moines accompagnent Saint Viâtre pour le ramener à ses troupeaux. En chemin, ils sont attaqués par des bêtes sauvages qui sont calmées par Saint Viâtre. en arrière plan, il guérit les malades.

 

cartouche du haut à gauche: Saint Viâtre est élevé au rang de diacre.

cartouche du haut à droite: Par envie, saint Viâtre est accusé de maux diver par ses frères de l'abbaye.

en bas: les deux frères accompagnants reviennent édifiés à l'abbaye et racontent ce qu'ils ont vu. l'abbé Trigétius et ses religieux sollicitent le pardon de saint Viâtre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cartouche en haut à gauche: Saint Viâtre se rend à l'abbaye de Micy (saint Mesmin) prés d'Orléans. il y sollicite son entrée.

cartouche en haut à droite: un repas au réfectoire de l'abbaye.

en bas: en arrière-plan, on voit le refuge de l'ermite. à gauche, il creuse son cercueil dans un tremble. en bas, il est inhumé dans ce cerceuil en présence de l'abbé, de ses frères moines et d'autres personnages.

 

cartouche en haut à gauche: Saint Viâtre et saint Avit quittent Micy et arrivent prés d'une fontaine en Sologne.

cartouche du haut à droite: Saint Viâtre chasse le démon (à remarquer la silhouette du diable expulsé du possédé).

en bas: en arrière-plan à droite, est représenté le village de Tremuli vicus ou tremblevy qui deviendra Tremblevif au XVII ième siécle, puis Saint Viâtre en 1854. La chasse est portée en procession de l'église (entourée de ses galeries) vers le chafaud ou reposoir (voir photos plus bas). A gauche, deux riches personnages de Bourges malades, sont visités par un ange qui leur suggère de faire un pélerinage au tombeau de saint Viâtre, prés du tremble qui est miraculeusement issu du cercueil du saint. Au premier plan, guéris, ils promettent de faire construire une église à cet endroit.

pour mieux situé le sens de lecture des différentes cartouches, voici un plan:

de l'autre côté du rétable maintenant.

 

en haut: premier plan: la flagellation.

au deuxième plan: de gauche à droite:

au jardin de Gesthsémani

Ponce Pilate rend compte à la foule du jugement

couronnement d'épines

jugement.

en bas: le portement de la croix avc , au deuxième plan, sortant d'une porte, les personnagesprésents au pieds de la croix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la crucifixion: n remarque un ange au dessus du bon "larron" à ladroite du Christ, le mauvais est à sa gauche. au pied de la croix, l'apôtre jean soutient Marie.

descente de la croix: Marie regarde son fils soutenu par l'apôtre Jean, scéne différente des "piétas" classiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

en haut: la ressurection. A gauche, les scellées sont encore visibles sur la porte. A droite au fond, Marie de Magdala, Marie mère de Jacques et Salomé viennent pour l'embaumement.

en bas: la Pentecôte: A gauche , l'ascension. A droite, la colombe symbole de l'esprit saint reçu par Marie et les onzes apôtres.

voici pour le rétable. quelques photos du Chafaud dont on a parlé plus haut...je ne pense pas que ce soit celui d'origine. a l'origine il devait être en bois... enfin je vais me renseigner.

  la crèche:

               dsc01604-1.jpg           dsc01606-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fini

pour

l'instant.

il nous

reste

la

fontaine

et

la chapelle

a trouvées..

 

     un petit tour en automne pour découvrir une atmosphère...

   dsc01602-1.jpg dsc01603-1.jpg dsc01607-1.jpg dsc01621.jpg

                          dsc01609-1.jpg

               dsc01610-1.jpg dsc01611-1.jpg dsc01612-1.jpg dsc01614-1.jpg

                             dsc01617-1.jpg     dsc01618-1.jpg

  nous reviendrons.

Haut de page.

Commentaires (1)

1. 23/08/2009

Cette église est vraiment belle...on a un sentiment de bien être et de paix à l'intérieur.
La prochaine fois, on prend une lampe pour y voir clair dans la crypte...(même pas une bougie quelque part pour nous éclairer, c'est un comble...lol.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire