Anecdotes

Extrait de" Rapport au conseil de la société française de secours aux blessés des armées.." Editon 1870-1871.

  Francillon, Pierre-Alexis, né le 17 octobre 1847, Saint-Julien-sur-Cher, 9ème de ligne. Fracture de la malléole interne, pied droit, coup de feu, Hautes-Bruyères, 30 septembre. Ankylose du cou-de-pied.

   Tourlet, Magloire, né le 26 juin 1841, Saint-Julien-sur-Cher, 95 ème de ligne. Plaie contuse au creux axillaire gauche, coup de feu, Saint-Rémy, 6 Octobre. Contracture permanente des fléchisseurs de l'avant-bras sur le bras, atrophie de l'avant-bras et de la main avec paralysie des doigts.

Extrait de "Bulletin du comité des travaux historiques et scientifiques..." Edition 1883-1884.

Au sujet de la "déchristianisation": Une pétition de Vasou, curé de Saint-Julien-sur-Cher, tendant à sa mise en liberté, est rejetée parce qu'il n'a " prêté son serment qu'avec des restrictions défendues par la loi, ce qui rend ce serment nul et comme non avenu" ; en outre, il a entretenu une correspondance très suspecte et a été trouvé possesseur de brochures contre-révolutionnaires.

Extrait de " Mémoires de la société des sciences et lettres de Loir-et-Cher." Edition 1867.

   La coutume s'introduisit, dès la fin de 1792, de donner aux nouveaux-nés des prénoms révolutionnaires. A la fin de 1793, la mode s'étendit. Elle atteignit son point culminant en mars-avril 1794, date où, sous l'influence du représentant Garnier de Saintes, alors en mission dans le département, la lutte contre le christianisme battait son plein....Vineuil a le record: tous les nouveaux-nés, soit 65, portent des prénoms tirés du calendrier révolutionnaire. Ensuite viennent Huisseau, Monteaux, Saint-Julien-sur-Cher,..

Haut de page.

Artisanat, divers.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire