Mehun sur Yèvre

me voici arrivé à destination. il était temps la nuit et les nuages me rattrapent..je deviens parano, non c'est simplement l'hivers et je profite d'une journée "correcte" pour sortir l'appareil. Il avait besoin de prendre l'air et les couleurs et les contrastes sont superbes en cette saison.

un site : Mehun

un autre: Mehun 

 

 

 

une porte derrière l'église.

 

Côté sud: La grosseur des pierres n'est pas la même partout, ce qui permet de conclure à des reprises de construction. Une arcade en plein cintre, correspondant à la première travée de la nef (ce serait l'orifice d'un passage établi jadis au dessous de l'église bâtie sur un dénivellement de terrain: F. Deshoulières, les églises de France).

Pourtour du choeur: On remarquera, à la base d'une tour, des traces de fenêtres de l'ancienne crypte. Les contreforts datent du XVème.

côté nord: Une croix grecque, sculptée en méplats et dont "les bras semblent tressés en vannerie. des palmettes décorent les contours et l'agneau pascal se détache au centre". Une inscription en lettre gothiques fondation de messes pour Pierre Gilain et sa femme décédée  le 5 octobre 1474. 

  Ce n'est pas l'église qui m'intéresse, mais le château qui suit. et puis vous verrez, elle est très sombre à l'intérieur. regardons ce qu'il reste du château.

                                                          riches-tentation-lg-copie.jpg

   "La tentation du Christ" avec au premier plan le château de Mehun, la fierté de Jean du Berry.

                                                   

château Jean de Berry: Le site est connu depuis le IXème siècle. Le principal château de défense est construit au XIIème siècle, puis il est transformé en résidence de villégiature aux XIVème et XVème siècle par le duc de Berry. Ce prince fastueux rassembla ici de fabuleuses collections et des oeuvres d'art incomparables. Par la suite, la résidence devient l'un des séjours privilégiés de Charles VII. C'est dans la chapelle qu'il est proclamé roi par ses partisans en 1422 et qu'il remet à Jeanne d'Arc, en 1429, ses lettres d'anoblissement. Il meurt dans l'un des appartements du château en juillet 1461. Endommagé au XVIème siècle par plusieurs incendies, le monument est détruit de 1793 à 1815. Il est restauré à la fin du XIXème siècle.

 

 

belles vues

                                                                                         

Une peinture de ce château sur le site de Montlhéry:

                     

 

 

                                    

 

 

saute !!  même pas cap.

                              

 

                                            

 

 

 

l'hiver au coin du feu...ouaip, faut voir. doit y avoir des courants d'air.

 

 

                                                                     

 

 

 

                               

 

 

                                                  

 

original. on verra dans l'église une reproduction du château à l'état neuf.

 

                                                                             

par quoi a-t-il été détruit ??? à première vue, y'aurait pas que le temps...un petit feu par ci, un autre par là...enfin on verra ça plus tard.

 

 

 

                                                                                          

 

peut-être les guerres de religion....

                   

allez savoir..

d'autres photos,  un autre jour.

bon allons voir ailleurs...le parc là, par exemple.

 

                             

                                   

 

il est temps d'aller voir l'église de plus prêt.

plus prêt encore...

tu peux y arriver.

encore un effort...

                             

 

ben voilà....ouf.

Un peu d'histoire: La date exacte de la construction est inconnue. En 1069, l'église Notre Dame était une collégiale. Raoul Thierry, doyen du chapitre, y ajouta en 1466, l'actuelle chapelle de la vierge ( dont le style gothique tranche avec le roman du choeur). En 1562, les protestants pillent l'édifice. En 1910, un incendie brûle les parties hautes de la nef et fond les cloches ( la voûte, refaite a perdu son cachet et notamment ses poûtres richement décorées.) Notre Dame fut la chapelle des Ducs de Berry et du roi Charles VII. jeanne d'Arc y est venu prier. 

 

                                                                                 

tiens un mouton au milieu d'une croix !!!  entrons

 

en arrière plan, ne serait-ce pas ce fameux château que nous venons de visiter. les deux tours restantes, vu de l'entrée de l'église. on voit la balustrade.

bon le reste est très sombre. ouvrez les noeils...

 Le choeur: Très beau roman du XIème siècle. En forme de fer à cheval, entouré d'un déambulatoire et d'où rayonnent quatre chapelles, trois d'entre elles, en forme de tours, faisaient probablement partie du mur d'enceinte de la ville. Sous le choeur, jadis une crypte( comblée en 1828). Grilles et stalles ont été détruites par l'incendie.

  La nef: Rectangle de 32m60 sur 10m60, hauteur 13m. Au milieu, de chaque côté, des traces d'arcades, celles du Nord marque l'entrée d'une ancienne chapelle annexe, l'autre côté Sud est une ancienne porte aveuglée. La première fenêtre en entrant à gauche porte des colonnettes dont les chapiteaux sculptés représentent des animaux et entrelacs.

  Le clocher: Beffroi refait après le sinistre de 1910. La façade extérieure est bâtie sur la muraille même des fortifications de la villes de là, les escaliers latéraux. 

                                            

je vous avez prévenu.

y'a bien des allumettes....mais j'ose pas.   pas de crèche.

Mobiliers: Un lutrin en fer forgé(XVIIIe). Une armoire à reliques en pierre dont la porte de bois représente Sainte Anne, la vierge et saint Joaquim(XVIIe). Une des meilleures composition de Jean Boucher représentant le Christ en croix, appartenant jadis à l'abbaye de Saint Sulpice de Bourges et fut cédé, en 1824, par le chapitre de la cathédrale à la paroisse de Mehun. Un tableau de Roussin représentant Sainte Jeanne de France. On remarquera également un tableau représentant Jeanne d'Arc à Mehun. Le chemin de croix en poterie de la Borne, oeuvre de M. Rosay. 

                                                               

 

original, le baptistère...où fonds baptismaux. c'est selon.

je reviendrais par très grand soleil..où avec des projecteurs additionnelles.

il est temps de part....qu'est-ce que cela ?

                                            

vite fait alors...j'suis pas couché.

c'est pas mal, mais pas mal du tout. dommage, le ciel se gâte. de gros nuages arrivent.

                                  

fini pour aujourd'hui.

Haut de page.

Sous-pages :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire