Le parc floral d'Orléans

le parc floral d'Orléans la source...Source du Loiret évidemment. qui serait une resurgence de la Malnoue, cette fameuse rivière souterraine.

                                                

                                                si vous n'aimez pas le vert, changez de page.

                                                 

                                             

       

le minéral cotoie le végétal.

             

                                                       

                            

                                                 

                        

                      

                                       

Nous entrons dans le domaine des papillons...et du tee shirt trempé. on ne sait plus où donner des yeux...les facettes, comme les papillons, c'est peut-être une solution.

                         

ne me demandez pas les noms, la botanique, ça va encore, mais les papillons !!!

                            

             

                           

                    

Il n'arrête pas de bouger celui-là...Un stressé de la vie. Calme, cool, il y en aura pour tout le monde (je parle du nectar).

                                         

                                                "c'est ce qu'on dit !!"

                                                                          

"vite, la suivante" y m'énerve, mais d'une force... m'étonne plus qu'on les voit dans les musées avec une aiguille dans le ventre. y font que bouger.

                                        

je vais manger une banane, ça va me calmer.

                                    

                                                     

                                

            

                                                                   la nursery...derrière des carreaux.

                                

des phasmes pour finir...je suis noyé comme une soupe. Vite de l'air.

                                                      

                  

drôle de cheval.

                      

drôle de jardinier, aussi.

                         

                       

il est plus joli au soleil...mais il me snobe.

                                                             

des grinouilles...

les filles ...un bisou et le prince charmant apparait...mais faut d'abord les attraper.

   

                                    

    

                      

       

                               

            

Y'a du poissons...faut dire, il n'y a plus beaucoup d'eau. tout est relatif.

tiens une contorsionniste...j'ai mal partout.

des flamands roses...bizarre, bizarre.

                           

                 

              

                                                    

si je connaissait l'andouille qui prend autant de photos. il ne se rend pas compte du boulot que ça me donne. rrrrrrrrrr c'est la même personne.

à demain pour la fin.   Puis Non, je continue.

                                                                   

                                                                        j'ai les boules.

                      

                      

                                

 

fini pour le parc...j'y retournerai un peu plus tôt en saison, là où les fleurs exhalent toutes leurs senteurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire