Histoire

sur une des fresques, ce serait la décollation de Saint Jean Baptiste.

Hérode Antipas reprochait à Jean son mariage avec la femme (Hérodiade) de son demi-frère Hérode philippe. Selon Marc, Hérode, éxcédé, fait arrêter Jean et "le fait lier en prison". Sa femme Hérodiade voulait faire tuer Jean mais Hérode Antipass le protégeait, car il le connaissait pour un homme juste et saint et, l'écoutait avec plaisir. Lors d'un fête donnée pour son anniversaire, Salomé, la fille d'Hérodiade, dansa tant que le gouverneur et tous ses convives fuent sous le charme. le gouverneur lui dit:"demande-moi ce que tu voudras...Ce que tu me demanderas, je te le donnerai, fût la moitié de mon royaume." Salomé demanda pour sa mère la tête de Jean sur un plateau. Hérode, fort attristé, envoya un garde décapiter Jean dans sa prison, placer sa tête sur un plateau et la présenter à Salomé, qui l'offrit à sa mère Hérodiade. drôle de cadeau. (Wikipédia).

Fichier:Michelangelo Caravaggio 021.jpg

la décollation de saint Jean Baptiste par le Caravage.

pour l'autre fresque, elle représente la ressurection d'entre les morts.

Extrait de "Rapports et délibérations".

1868:  Dans sa session de 1867, le conseil de l'arrondissement de Blois avait signalé les inconvénients qui résultent du peu de largeur de la route départementale n°4, dans la traverse de Saint-Romain, et avait demandé l'élargissement de cette traverse au moyen de l'acquisition de portions de maisons, la plupart en mauvais état, qui obstruent cette route et sont sujettes à reculement. MM. les ingénieurs ont fait l'estimation de la dépense de la mise à l'alignement de ces maisons: pour toutes, à l'exeption d'une seule, leurs évaluations ont été acceptées par les propriétaires, et il résulte qu'une somme de 2,500 francs suffirait pour obtenir la mise immédiate à l'alignement de quatre maisons qui font saillie sur la voie publique. Il resterait, à la vérité, une cinquième maison au sujet de laquelle le propriétaire a des prétentions exagérées; mais outre qu'il serait possible de ultérieurement contre lui par voie d'expropriation, la saillie que forme sa maison sera beaucoup moins génante lorsque les quatre autres, et notamment celle qui porte le n°5 sur le plan joint, auront été mises à l'alignement...

1871: Reconstruction d'un presbytère.

Avril 1879: Elargissement de la départemental n°4 dans la traverse de Saint-Romain:  ...Cet élargissement, décidé par le conseil général, il y a 5 ou 6 ans, n'a pu être achevépar suite des prétentions de quelques propriétaires qui ont paru exagérées à l'administration. Cependant il importe, dans l'intérêt de la sécurité publique, que la route qui 'a que 5m65 soit portée à 9 mètres, et MM. les ingénieurs estiment qu'il suffira d'un crédit de deux mille francs pour acquérir, par voie d'expropriation, les deux maisons dont le rescindement est nécessaire. Votre commission des finances a l'honneur, en conséquence, de vous proposer: 1° d'autoriser M. le préfet à entamer la procédure d'expropriation des maisons Gauthier et Leboidre; 2° d'inscrire au budget rectificatif de 1879 une somme de 2000 frans pour couvrir la dépense d'expropriation.

Août 1879: Secours pour l'établissement d'un nouveau cimetière.

Avril 1881: L'installation de l'école des garçons de Saint-Romain est dans les conditions les plus défectueuses. Invité à aviser aux moyens d'améliorer cette situation, le conseil municipal, par une délibération du 9 février 1879, vota la construction d'une nouvelle maison. L'emplacement proposé ayant été jugé convenable, une instruction fut commencée pour parvenir à l'acquisition dun terrain par voie d'expropriation pour cause d'utilité publique. Un projet fut dressé en vue de la construction d'une double maison d'école, avec mairie, la commune se réservant de ne construire qu'ultérieurement les bâtiments qui serviraient à l'école des filles. Appelé à délibérer sur ce proje, le conseil municipal, dans sa seance du 19 décembre 1880, cru devoir en voter immédiatement la complète exécution....Mais, dans une séance tenue le 19 décembre 1880 avec l'adjonction des plus imposés, le vote de cet emprunt a été repoussé. Le projet ne pourra donc recevoirson exécution qu'en recourant aux mesures coercitives prévues par la loi du 1er juin 1878.

Août 1881: Secours pour la construction d'une double maison d'école.

Août 1883: La construction de l'école des filles s'achève

Août 1891: le phylloxéra fait des ravages. Le syndicat de la commune lutte encore avec succés contre l'invasion...

Août 1895: Ouverture depuis le 1er juillet 1894 d'un bureau de poste.

                 Le moulin Lecomte, situé sur la Rennes, pour lequel le propriétaire a demandé la révision du réglement qui régie son usine.

Août 1897: Secours pour la construction d'un refuge pour les voyageurs indigents.

                La Rennes traverse sur son parcours dans la commune de Saint-Romain, l'étang Lecomte, dont le déversoir arrête, en temps ordinaire, la circulation du poisson. Mais cette disposition n'est pas un empêchement au réempoissenement.

Avril 1898: Secours de 300 francs à la commune, pour la construction d'un local pour les voyageurs indigents et d'un abri pour la pompe à incendie.

Avril 1899: Le bâtiment des voyageurs est bien avancé; il reste à terminer les enduits extérieurs, la menuiserie et les aménagements intérieurs. La charpente de la halle de la petite vitesse est montée.

Août 1900: La commune quoique possédant un bureau de poste n'est pas encore relié au réseau télégraphique.

Avril 1901: Etablissement d'une nouvelle arche au pont sur la Rennes, en 1899 et 1900.( terminée en août).

Août 1905: Secours pour la construction d'un lavoir communal

Août 1911: projet d'une troisième classe.

Août 1912: Dans sa séance du 26 novembre 1911, le conseil municipal de Saint-Romain demande à obtenir que la Compagnie d'Orléans établisse de nouvelles ouvertures sous la ligne de Tours à Vierzon, afin de faciliter l'écoulement des eaux de la rivière "le Renne" en temps de Crue.

1919: Par délibérations du conseil municipal de Saint-Romain demande que la commune porte désormais le nom de Saint-Romain-sur-Cher. adopté. 

        Des classes provisoires ont été crées pour recevoir les enfants des evacués des régions envahies ou menacées. depuis l'armistice, ils ont quitté le département...

1923: Peu à peu disparaissent les longues tables sans dossier, si incommodes et si justement condamnées par les hygiénistes; des tables à deux places avec dossier ont été acquises par la commune.

1931: Pour 103 garçons, l'instituteur disposait d'une salle de 9 mètres sur 7 mètres éclairée par deux petites fenêtres et deux impostes.

        Le doryphora a fait son apparition en 1931. En vue de limiter les dégats causés par ce terrible ravageur de la pomme de terre, d'énergiques mesures ont été prises...

1934: La cantine de Saint-Romain fonctionne toute l'année.

Personnages: Août 1915: Larsonneux Jules, ex-instituteur adjoint à Saint-Romain, tué à l'ennemi le 25 décembre 1914.

 

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire