Feings

quelques photos de Feings...d'abord le lycée agricol qui se trpouve dans un vieux château.

difficile d 'en voir plus

un peu le style de Bagneux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

des

traces

d'une

ancienne

église..

se serait

l'entrée

avec

le

bénitier ?

 

 

 

 

 

 

l'église saint Pierre: Feings était au XIIème siécle une paroisse située à la limite du diocése de Chartres. C'est peut-être l'origine de son nom, du latin "fines" qui veut dire frontières. C'est à quelques kilométres au sud, de l'autre côté des bois de saint Lomer, que se situait l'abbaye de Cornilly, dont dépendait la paroisse de Fresnes.

  Fondée au XIème siécle, l'église du 12ième, remaniée au XVIème, a été incendiée par les protestants en 1562, vendue et dépecée à la révolution, il n'en reste que des ruines. l'église de Feings est dédiée à saint Pierre: elle appartenait au XIIème siécle à l'abbaye de Pontlevoy. Elle a été en grande partie reconstruite au XIXème siécle, mais on y retrouve quelques éléments de l'église du XVIème: l'arc mouluré de l'entrée du choeur qui est à chevet plat, quelques éléments sculptés et des contreforts. Désaffectée à la révolution, elle a été vendue vers 1827 et transformée en grange, avant d'être rachetée par la commune en 1875, pour être rendue au culte. c'est alors, en ce dernier quart du XIXème siécle beaucoup d'églises ont été reconstruites, que la commune décide de reconstruire l'église actuelle, notamment le clocher et porche devant la façade.

  Il y avait à Feings, jusqu'au début du XXème siécle, une dévotion à sainte Lormoise ou Néomoise, patronne des bergères en Sologne, vénérée aussi à Sambin, qui a conservée une statue du XVIème siécle dans son église.

passons à l'intérieur maintenant:

 

original,

la

chaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

une tête, et avant une coquille...saint Jacques, aurait-elle un rapport avec saint Jacques de Compostelle ?

le choeur, sobre. du neuf fait avec du vieux.

 

 

 

croix

qui

m'a

l'air

récente.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

on

remarquera

le

plafond

droit.

 

quelques

cicatrices

au

mur

et au

sol.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

voilà,

allons

maintenant

faire

un tour

du côté

du

lavoir.

 

 

 

 

des tags

un peu

partout.

il sert

encore,

mais plus

à

laver

le linge.

 

 

un

dépotoire

derrière,

dommage..

 

 

 

 

 

 

dans le coin, à la source, il y a un château privé de toute beauté. mais voyez plutôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sûrement une histoire interessante à découvrir...plus tard.

le site du Lion: Feings

Sous-pages :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire