Histoire

Allouis: Menhir dit "la pierre des las." Menhir dit "la pierre-Longue ou la pierre-de-la Bergère".

Pour en savoir un peu plus: allouis.pdf

il y aurait dans l'église d'Allouis une cuve baptismale ovale à décor d'arcatures en plein cintre, pierre, IXème siècle (?). voir photo.

Allouis pourrait bien venir du saxon ou danois Adel-wig.( Congrés scientifique de France du 1er juillet 1872)

autres origines: Alleux, Alloyés, Alloués.

Extrait de "Le folk-lore de la France. Le ciel et la terre." Par Paul Sébillot. Edition 1904/1907.

  Des êtres plus gracieux sont associés aux mardelles: à Allouis (Cher) une fée revenait au clair de lune au trou à la fileuse, que l'on appelait aussi le Crot à la Brayeuse; on en entendait sortir un bruit cadencé semblable à celui que, dans le calme des nuits, produit la braye manoeuvrée par les femmes qui broient le chanvre dans la cour des fermes. On fait une sorte de pélerinage annuel à la Mardelle sainte, où est, dit-on, Sainte Fauste; lorsque ses reliques, conservées dans l'église paroissiale, en eurent été enlevées, les ravisseurs, frappés de douleurs atroces, laissèrent tomber le corps de la Sainte qui, se relevant, alla d'elle-même s'ensevelir au fond de la Mardelle.

Extrait de "L'humanité." 

le 20 décembre 1938: On sait que la nouvelle station nationale s'élévera à Allouis, dans le Cher. Actuellement les bâtiments dont ceux des ondes courtes, sont terminés. les quatre grands pylônes également. on attend l'inauguration de ce nouveau centre en 1939.

Le 21 mars 1939: il paraît que le nouvel émetteur national, qui remplacera l'émetteur actuel  de radio-France, vient dêtre terminé à Allouis, dans le Cher. Les premiers essais vont commencer de nuit. Ils seront assez long vu la puissance du poste 450 kv. La mise en service n'aura lieu qu'en mai.

Extrait de "Rapports et délibérations".

1939:...J'ai reçu une lettre de M. Habault, maire d'Allouis, qui sollicite la participation du département dans les dépenses d'inauguration du poste national de radiodiffusion édifié sur le territoire de sa commune.

  M. Ponroy: ce serait commettre une mauvaise action que de dépenser de l'argent pour faire un banquet et entendre des discours que personne n'écoute... 

Personnages: Anne-Emilie dite Anna de Beaucorps-Créquy, née à Saint-Denis, le 25 décembre 1813, décédée au château de Champmartin, commune d'Allouis(Cher), le 1er janvier 1906, mariée à Saint-Denis, le 7 octobre 1834, avec Philippe-Jacques dit James Martin de Champmartin de Marolles, officier aux cuirassiers de la garde royale, né à Bourges(Cher), le 2 juin 1800, décédé au château de Fontaines, commune d'Allouis, le 21 décembre 1888, fils de François Martin de Champmartin de Marolles et de Catherine-Angèle de Bengy-Puyvallée.(descendance d'Elisabeth de Beaumont.)

                     Claude Bourdaloue, issu de Simon Bourdaloue qui était fils de Pierre et Marie Tripet, épousa le 16 avril 1595 Espérance Poulet, dame de la Poulleterie, à Allouis, déjà morte en 1618.

                      Antoine Bourdaloue, écuyer, seigneur de Gaudebert, conseiller et procureur du Roi à Mehun, époux de Hélène Gougnon dame de la Mouline en partie, fille de Jacques, écuyer, sieur de la Mouline et de Marguerite Geneviève Bigot, achète le 5 décembre 1639 la métairie de Jarry à Allouis; en 1650, de René Béchereau, l'office de conseiller et avocat du roi(Poussard, notaire à Mehun), et n'existait plus en 1661.

                      Marquis René Desmiers de Chenon, château du Terrier à Allouis.

                      Donation par Louis Sathenat, dit de Gandebert, à ses neveux, enfants de Jean Chenu et de Jeanne Sathenat, d'immeubles sis paroisse d'Allouis (Aloy)...  daté du 28 novembre 1418.

                      Martin de Marolles, seigneur des Fontaines à Allouis fuit la France après 1789.                   

Vous devez être connecté pour poster un commentaire